Aujourd’hui, le papier thermique est largement utilisé dans la vie quotidienne. Support d’impression de reçus de carte bleue ou de tickets de caisse notamment, le papier thermique est utilisé partout où l’impression doit être instantanée. Il existe cependant différentes qualités de papier thermique selon les utilisations ciblées.

Un papier dont la qualité s’est améliorée depuis sa création

Lors de son apparition dans les années 70 essentiellement pour faire office de support d’impression des antiques appareils fax, ancêtres du e-commerce et de la télécommunication instantanée, le papier thermique avait une qualité très modeste, souffrant notamment et très rapidement de jaunissement à la lumière. Les documents imprimés sur du papier thermique ne résistaient de surcroît pas trop longtemps au stockage de longue durée, les caractères disparaissant assez vite avec le temps. Les problèmes de traçabilité et de conservation de documents imprimés sur ce type de papier thermique ont obligé les fabricants à repenser leur formulation et leurs procédés d’ élaboration de ces papiers thermiques. On trouve aujourd’hui des papiers thermiques de meilleure qualité, offrant une excellente résistance aux UV du rayonnement solaire naturel et aux années qui passent.

Les papiers protégés et non protégés

Les papiers thermiques non protégés ou éco sont élaborés à partir d’une très mince couche de papier de base – d’épaisseur de l’ordre de 50 à 100 micromètres- revêtu d’une couche de produits chimiques thermosensibles. C’est l’action de la tête thermique de l’imprimante sur le papier imprégné de substances chimiques particulièrement sensibles à la chaleur qui induit le marquage -noir- des caractères d’impression. Ce type de papier non protégé adapté aux usages de faible durée a le très grand inconvénient de générer des documents qui ne se conservent pas longtemps et très sensibles aux conditions de stockage (lumière, humidité, durée…).

Le papier thermique protégé possède par rapport au type de papier précédent, 2 couches supplémentaires situées au recto et au verso du papier. Ces couches supplémentaires assurent une protection du papier vis-à-vis des substances chimiques usuelles telles que les solvants, les produits gras, l’eau et les alcools et préservent également plus longtemps le papier imprimé. Ce papier produit des documents de meilleure qualité d’impression et prolonge la durée de vie des têtes d’imprimantes.

Aucun produit